Anouk et les lâchers de ballons

Chers clients, chers amis.  Afin d’apporter ma modeste contribution à la protection de l’environnement j’ai pris la décision de ne plus proposer de prestation lâchers de ballons.

Oh !! Je me doute bien que beaucoup penseront que ce n’est pas quelques dizaines de ballons gonflés à l’hélium libérés dans un beau ciel bleu qui vont changer l’état de notre planète et qu’ils ne représenteront qu’un grain de sable face la quantité énorme de déchets plastiques qui souille déjà notre belle planète bleue.

De plus la majorité des fabricants de ballons communiquent sur la biodégradabilité de leur latex. Mais c’est mon choix de ne pas en rajouter. C’est pourquoi aujourd’hui j’ai pris la décision d’adhérer à l’organisation PEBA (Pro Environment Balloon Alliance).

Pourquoi ai-je adhéré à PEBA ?

Créé en Australie en juillet 2017, PEBA est un organisme qui promeut activement des pratiques environnementales responsables concernant l’utilisation des ballons à hélium par les professionnels des ballons.

Nous sommes une association d’artistes du ballon de tous les coins de la planète engagés à ne plus proposer ni encourager les lâchers de ballons.

Car nous aimons trop notre planète et trop les ballons !

Bien sûr, nous vous offrirons des alternatives beaucoup plus écologiques à une envolée de ballons !

Badge Anouk sculptrice sur ballons Membre de PEBA
Badge Anouk sculptrice sur ballons Membre de PEBA
Certificat PEBA Anouk Sculptrice Sur Ballons. PRO ENVIRONMENT BALLOON ALLIANCE est un organisme de défense des droits visant à promouvoir des changements positifs dans les pratiques de l'industrie du ballon
Aigrette du bétail consommant un ballon en latex - Crédit photo: Pam Bedsole / balloonsblow.org
Aigrette du bétail consommant un ballon en latex - Crédit photo: Pam Bedsole / balloonsblow.org

La biodégradabilité des ballons de Baudruche

Comme je vous le disais plus haut, les fabricants de ballons vous proposent des produits en latex naturel biodégradables. Mais le ballon de baudruche est-il vraiment recyclable ?

La réponse est oui, un ballon de baudruche est recyclable sur le principe. Mais en fonction des conditions dans lesquelles il se trouve, le cycle de recyclage d’un déchet de ballon de latex sera plus ou moins long. En effet, dans des conditions défavorables il prendra parfois énormément de temps à se décomposer. Si vous lâchez vos ballons dans la nature, ils finiront par disparaitre, mais après de nombreuses années.

Que deviennent les ballons lâchés dans l’atmosphère ?

La plupart des ballons libérés à l’occasion de mariages, de spectacles, d’événements en plein air, etc… explosent en vol, d’autres se dégonflent, et les déchets plastiques s’éparpillent alors dans la nature où ils restent pendant des années, et risquent d’intoxiquer les animaux. Pire encore, en se décomposant, les morceaux de latex deviennent microscopiques et se transforment en faux microplancton, à la base de la chaîne alimentaire qui se retrouve donc touchée dans son ensemble.

Une fois retombés sur terre, les morceaux de ballons vont rejoindre les déchets sauvages et constituer un risque mortel pour la faune. Ils jonchent les bords des routes et des rivières, s’accrochent aux branches des arbres, traînent dans les caniveaux. On les retrouve dans les nids d’oiseaux ou dans les estomacs de ces divers animaux.

En mer les fragments de ballons sont ingérés par les mammifères marins, les tortues marines, les oiseaux de mer ou encore les poissons.

Les ballons et fragments de ballons sont dans le top 10 des déchets récréatifs retrouvés dans les milieux naturels et en particulier sur le littoral en compagnie des sacs de plastique, des emballages alimentaires et des jouets.

Mais que dit la législation française sur la pratique du lâcher de ballons ?

Tout lâcher de ballons doit faire l’objet d’une déclaration préalable. Les services de l’état et les municipalités ont la possibilité de s’y opposer, notamment en fonction de leur quantité.

À proximité des aérodromes, cette pratique est généralement fortement encadrée. Ailleurs, elle doit obligatoirement être communiquée à la préfecture.

À certains endroits, elle est tout simplement interdite. Le danger est encore plus grand sur le littoral. C’est pourquoi les dix communes de l’île de Ré ont interdit les lâchers de ballons en 2005. Malgré tout, la plupart des municipalités autorisent encore ces événements.

Les ballons entrent dans le cadre de l’Art. L.541-46 et de l’Art L.216-6 du Code de l’environnement. Selon ces deux articles, l’abandon dans la nature de déchets en grande quantité est un délit puni de 2 ans d’emprisonnement. Et de 75 000 € d’amende. La même peine est prévue si les milieux aquatiques sont atteints.

Pour en savoir Plus :

Le site du ministère de la transition écologique et solidaire : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/lachers-ballons-et-environnement

Quelques références utiles

Dans son rapport sur les déchets marins, le Programme des Nations-Unies pour l’environnement (Pnue) a recensé, entre 1989 et 2007, près de 897 000 fragments de ballons. C’est plus que les briquets, (795 000), mais moins que les mégots de cigarettes (25 millions) et les sacs plastique (9,7 millions). « Cela a l’air peu, mais ce n’est que la face émergée de l’iceberg », prévient Charlotte Nihart, chargée de campagnes chez Robin des bois. « Un ballon explose en plusieurs fragments, on ne retrouve souvent que l’embout avec le bolduc, mais il y en a probablement des millions »… (Lire l’article complet sur le site de Natura Sciences http://www.natura-sciences.com/environnement/dangers-lachers-de-ballons762.html)

Dans son avis « Plastiques biodégradables » publié en janvier 2014, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) rappelle d’ailleurs que «l’appellation biodégradable, compostable ou plus généralement dégradable ne peut en aucun cas être prétexte à l’abandon du produit dans la nature ». L’alternative la moins polluante serait donc de garder les ballons captifs…

Le site Balloons Blow (https://balloonsblow.org/ ) fournit des informations (en anglais) pour informer les gens sur les effets destructeurs des ballons sur les animaux, les humains et l’environnement, et s’efforce d’inspirer et de promouvoir un mode de vie respectueux de l’environnement.

Comme moi, vous serez impressionnés par la galerie photo de Balloonsblow.org recensant plusieurs centaines de photos des impacts des lâchers de ballons sur la nature ainsi que sur la faune terrestre et marine. https://balloonsblow.org/photo-gallery/

Le site de l’association Robin Des Bois : http://www.robindesbois.org/category/balisage/dechets/lachers-ballons/

Le site de Pro Environment Balloon Alliance (en anglais) : https://www.peba.com.au/

0 Partages
Fermer le menu
odio ipsum venenatis neque. lectus sem,
0 Partages
Partagez
Tweetez